Depuis janvier 2008, sur la base du mandat M/421 de la Commission européenne, deux séries de normes ont été développées dans le cadre du projet CEN/TC 301 « Road vehicles » pour réglementer l’accès aux informations de réparation et de maintenance (RMI) pour les systèmes RMI spécifiques aux constructeurs automobiles :

EN-ISO 18541 : accès normalisé aux informations de réparation et de maintenance (RMI) pour les véhicules automobiles
La norme décrit les cas d’utilisation et leurs structures respectives, ainsi que les cas d’utilisation liés aux systèmes d’information sur les réparations et la maintenance (RMI) afin de normaliser l’accès aux différents systèmes RMI des constructeurs automobiles pour les acteurs indépendants du marché.

EN-ISO 18542 : terminologie normalisée pour les informations de réparation et de maintenance (RMI)
La norme définit un cadre et un processus permettant de définir les conditions et les spécifications de mise en œuvre du processus pour un système de gestion de la terminologie.

Le mandat M/421 demande à la norme EN-ISO 18542 d’établir et de maintenir à jour une annexe numérique (Digital Annex – DA) afin que les utilisateurs du marché indépendant de la rechange automobile puissent plus facilement retrouver la terminologie spécifique d’un constructeur automobile dans les systèmes OEM-RMI, sur la base d’une terminologie de recherche normalisée. L’institut allemand de normalisation (DIN) a été chargé de la gestion du projet pour mettre en œuvre les spécifications.

Dans le cadre de la première phase du projet, les parties prenantes des constructeurs OEM et du marché indépendant de la rechange ont été impliquées dans la création d’une structure de modélisation viable pour l’OEM, permettant d’une part aux constructeurs automobiles d’adapter leurs désignations de pièces de rechange individuelles à la terminologie normalisée de l’annexe numérique (DA), et d’autre part de proposer aux acteurs indépendants du marché une structure de recherche plus compréhensible dans les systèmes OEM-RMI.

« En tant que représentant du marché indépendant de la rechange, TecAlliance a joué un rôle d’examinateur dans le projet. Sur une période de 7 mois, 21 sessions de téléconférence en ligne et un atelier de deux jours ont permis d’examiner environ 1 000 suggestions de terminologie pour le groupe de véhicules VL afin de déterminer si elles étaient pertinentes en tant que termes de recherche », explique Andreas Assmann, Director Data Quality Management chez TecAlliance.

L’annexe numérique (DA) est mise à jour une fois par an et sera progressivement étendue à d’autres groupes de véhicules, tels que les véhicules utilitaires ou les motos.