Hella et l’ACMA soutiennent avec enthousiasme nos efforts pour introduire le catalogue TecDoc en Inde et enfin numériser le marché local de la rechange automobile

À l’occasion du salon AutoExpo 2020 à Delhi, nous avons eu l’opportunité de discuter avec Rama Shankar Pandey, directeur général de Hella India Lightning Ltd. et président du comité des pièces de rechange au sein de l’Automotive Component Manufacturers Association of India (Association des fabricants de composants automobiles en Inde, ou ACMA). Hella est l’un de nos premiers fournisseurs de données en Inde et, avec l’ACMA, nous mettons en place une version locale de notre catalogue TecDoc, ouvrant ainsi la voie à la numérisation du marché indien de la rechange automobile.

Pouvez-vous décrire les efforts que vous avez fournis jusqu’à présent pour réunir toutes les parties prenantes afin de travailler sur une base de données commune ?

Je suis extrêmement heureux de voir que notre rêve de catalogue prenne maintenant forme, car nous avons toujours eu cette vision au sein de l’ACMA. Nous devons standardiser puis numériser le marché de la rechange. Comment est-ce possible ? Cela commence par l’identification des pièces et l’identification des tableaux de véhicules. Et ce travail, il fallait que quelqu’un le fasse. Je suis vraiment étonné du temps qu’il nous a fallu. Personnellement, j’y travaille depuis dix ans, mais la naissance d’un catalogue n’a jamais été aussi proche. Merci à toutes les parties prenantes qui nous ont permis d’en arriver à une situation dans laquelle nous sommes capables d’organiser notre marché de la rechange, et merci à TecAlliance de venir en Inde pour répondre à cet appel et d’investir dans le pays pour apporter le premier catalogue.

Quels sont, selon vous, les défis qu’il reste à relever ?

Rama Shankar Pandey, Managing Director of Hella India Lightning Ltd. as well as Chairman of the Aftermarket Committee at the Automotive Component Manufacturers Association of India ACMA.

Rama Shankar Pandey, Managing Director of Hella India Lightning Ltd. as well as Chairman of the Aftermarket Committee at the Automotive Component Manufacturers Association of India ACMA.

Je sais que ce n’est pas si facile et sur le plan commercial, pas encore très simple à identifier. C’est un investissement de TecAlliance, et en plus je suis certain que le pays en a besoin, et c’est pourquoi il est aussi tout à fait nécessaire que nous soutenions tous cette initiative. En fin de compte, il s’agit d’une plateforme. Ce que TecAlliance essaie de faire : obtenir les données, établir le tableau des véhicules, faire fonctionner le type K en notre faveur, mais la qualité des données obtenues dépend de la qualité des données fournies. Si nous ne sommes pas en mesure de fournir les données, nous ne parviendrons pas à créer un catalogue mondial. Les données que nous fournissons aujourd’hui à l’industrie sont de plus en plus complexes. Les distributeurs et les techniciens qui les utilisent ont de plus en plus de mal à y voir clair, car nous avons toujours plus de variétés, de références de modèles et de véhicules différents. Nous devons rapidement trouver une solution et devenir efficaces. L’efficacité viendra lorsque les acteurs disposeront des bons outils et des bonnes technologies.

Comment décririez-vous la situation actuelle et ce qui attend les parties prenantes ?

Aujourd’hui, les outils de base permettront tout d’abord d’identifier les pièces, ce qui permettra à de nombreux acteurs de construire des points de vente, des terminaux et des gadgets informatiques. Nous deviendrons alors un marché de la rechange numérisé. Plus nous serons numérisés, plus ce sera facile pour les consommateurs, et les consommateurs profiteront également d’un véritable service. Aujourd’hui, ils ont le choix entre une réparation très coûteuse ou un dépannage sur le bord de la route. Il n’y a pas d’entre-deux. S’ils étaient mieux informés, ils pourraient prendre une décision en toute connaissance de cause. Cela créerait une réelle offre de valeur.

Une première version du catalogue TecDoc sera alors une première étape. Quels sont vos projets de développement ultérieur ?

L’effort de TecAlliance est d’introduire le catalogue. C’est un effort que nous devons tous soutenir. Personnellement, je suis très heureux que cela se produise, et je félicite également l’équipe de TecAlliance en Inde. J’espère également que tout cet exercice ne s’arrêtera pas là et que nous parviendrons à fournir l’un des meilleurs catalogues au monde. Notre objectif est de faire cartographier non seulement les véhicules indiens pour les besoins de l’Inde, mais aussi les véhicules mondiaux en Inde afin que nos fournisseurs locaux puissent exercer leurs activités dans le monde entier par la même passerelle, le catalogue TecDoc.

TecDoc Catalogue