À partir du 1er janvier 2019, la facturation électronique sera obligatoire en Italie pour toutes les transactions B2B domestiques. Certaines entreprises italiennes telles que les sous-traitants du secteur public ou les fournisseurs de combustibles fossiles sont déjà obligées depuis juillet 2018 d’envoyer des factures électroniques. À partir du 1er janvier 2019, toutes les entreprises sises en Italie qui opèrent au niveau national doivent remplir des critères précis – même dans le secteur de la rechange automobile indépendante.

Des exigences strictes en matière de format pour les factures électroniques

En tant qu’émetteurs de factures, les entreprises doivent transmettre leurs factures au format FatturaPA à l’ Exchange-System (Sistema di Interscambio – SDI). Ce système est géré par les autorités fiscales italiennes et sert d’organisme de compensation, notamment pour la vérification des informations concernant la TVA et pour la validation de la facturation en vue de son traitement ultérieur. Une facture qui n’est pas émise selon les exigences légales est considérée comme non émise.

Le bon choix avec le module e-Invoicing

Qu’elles émettent ou reçoivent des factures, toutes les entreprises doivent faire face à plusieurs défis pour remplir ces exigences. En tant que prestataire leader de l’e-Invoicing sur le marché de la rechange automobile indépendante, TecAlliance offre aussi la solution adaptée et des prestations de conseils complets pour la nouvelle législation en Italie. Le module e-Invoicing de l’Order Manager assure un traitement des factures dématérialisées fiscalement et une facturation efficace.

Contactez maintenant nos experts (e-Invoicing@tecalliance.net), pour vous assurer que votre entreprise est conforme à la nouvelle règlementation qui entrera en vigueur début 2019. Pour plus d’informations sur l’Order Manager avec le module e-Invoicing, cliquez ici…