La disponibilité ainsi que l’accès à un catalogue et à des informations de qualité concernant les réparations et la maintenance constituent la clé du succès sur le marché indépendant des pièces détachées automobiles. Le service Information Management travaille sans relâche à renforcer et améliorer la gestion de la qualité des données, afin d’assurer sur le long terme aux clients de l’entreprise une qualité optimale de toute la base de données de TecAlliance.

L’objectif de l’équipe est de prévoir et garantir que les conditions techniques, conceptuelles, méthodiques et organisationnelles soient réunies. Il s’agit en effet pour le service Information Management de TecAlliance de fournir une qualité de données, c’est-à-dire une valeur ajoutée pour les types d’information (informations sur les véhicules, sur les produits, les fournisseurs, les flottes ainsi que les informations sur les réparations et la maintenance).

Le service Information Management doit travailler sans arrêt au développement de ses processus, afin de transformer durablement les données OE des détenteurs en de précieuses informations pour le marché indépendant des pièces détachées automobiles. Il s’agit par ex. pour TecAlliance de valider les données fournies par les fabricants de pièces de la branche à chaque livraison et de les évaluer tous les trimestres selon des critères précis. Les résultats sont transmis aux fabricants afin qu’ils puissent continuer à améliorer leur qualité. Les fournisseurs de données qui remplissent très bien les exigences se voient décerner le label « TecAlliance Certified Data Supplier », soit aujourd’hui 70% environ d’entre eux.

Les processus actuels de validation et d’évaluation reposent cependant uniquement sur des valeurs quantitatives mesurables objectivement et de manière automatique. Andreas Assmann, Vice President Information Management Data Quality & Services, prévoit en outre de répondre au désir que les clients ont exprimé dans le cadre de la rencontre internationale des fournisseurs de données, à savoir d’effectuer d’autres évaluations de la qualité des données des fournisseurs en plus de la validation et de l’évaluation du fournisseur. Des évaluations subjectives vont en conséquence avoir lieu à partir du premier trimestre 2017. Elles vont fournir des résultats concrets sur les dix dimensions suivantes qui sont particulièrement pertinentes en ce qui concerne la qualité des informations : absence d’erreurs, crédibilité, interprétation précise, affichage harmonisé, objectivité, clarté, compréhension, pertinence, étendue et exhaustivité.

« Nous disposons déjà chez TecAlliance d’une série de mesures de validation et d’évaluation qui nous permettent d’obtenir une qualité optimale de données à destination de nos clients. Mais cela n’empêche pas ces derniers de critiquer certaines données du catalogue. C’est la raison pour laquelle nous allons procéder en plus à une évaluation subjective des données des fournisseurs en partant du point de vue des utilisateurs. Les dix dimensions particulièrement pertinentes pour la qualité des données du catalogue doivent ainsi mettre à jour les problèmes et les faiblesses rencontrés quotidiennement par les utilisateurs, afin que les fournisseurs de données puissent améliorer leurs données dans ces domaines, » explique Assmann.