hostettler autotechnik AG a un avantage concurrentiel grâce à son intégration TecRMI

hostettler autotechnik ag dispose d'un large portefeuille de services. Le service de livraison de pièces de rechange de l'entreprise approvisionne les ateliers de toute la Suisse en pièces de rechange automobiles de qualité OEM. hostettler propose également des cours de formation au cours desquels un savoir-faire professionnel est transmis dans tous les aspects du quotidien de l'atelier. L'accent est mis sur le catalogue de pièces détachées h-base et les données techniques de h-technik. Avec h-technik, l'entreprise met à la disposition des ateliers un système d'information qui leur permet de réparer les véhicules de manière professionnelle selon les spécifications du constructeur. Il s'agit d'un ouvrage de référence efficace et complet pour les informations techniques telles que :

  • Sélection des composants graphiques
  • Heures de travail normales
  • Plans d'entretien et affichage des intervalles d'entretien
  • Valeurs de test et de réglage
  • Informations sur les rappels fournies par les équipementiers
  • Instructions de réparation
  • Circulaire de service
  • Schémas interactifs des circuits pour l'ABS, la climatisation et le moteur.

Nous avons rencontré Marcel Stocker, responsable du secteur automobile, pour une interview et nous avons parlé de projets communs et de développements sur le marché suisse de l'après-vente automobile.

Qu'est-ce que h-technik et qu'est-ce qui rend cette solution si intelligente ?

Avec h-technik, nous voulons afficher les informations techniques, les valeurs de main-d'œuvre et les listes de contrôle directement dans notre catalogue de pièces détachées. Le grand avantage de cette solution est que cette intégration fonctionne de manière transparente et que le client peut passer du véhicule à la pièce de rechange et aux informations selon ses besoins. h-technik est directement intégré au catalogue de pièces de rechange. Celui-ci offre à son tour de nombreuses interfaces avec les systèmes de gestion des concessionnaires. Par exemple, les valeurs de main-d'œuvre de h-technik peuvent être traitées directement dans une facture. Avec h-technik, nous voulons offrir au client un outil uniforme pour les pièces et les informations techniques. Cela facilite le travail du client. L'utilisateur typique de h-technik est un garage indépendant ou une représentation de marque avec un pourcentage élevé de marques étrangères. Le garage recherche une solution simple pour obtenir des informations techniques et des pièces détachées auprès d'une seule source. Il doit être en mesure de proposer, de planifier et d'effectuer des travaux pour différents véhicules dans un délai très court. h-technik fournit la base de données pour cela.

Comment TecAlliance et surtout TecRMI ont-ils contribué à la réussite de h-technik ?

Tout d'abord, bien sûr, par la qualité de l'information et la très bonne intégration dans notre catalogue de pièces détachées. Par ailleurs, TecAlliance nous accompagne également dans la formation de nos commerciaux. Ils reçoivent le savoir-faire nécessaire pour expliquer l'efficacité des processus aux ateliers. Cela nous permet d'augmenter la productivité et la satisfaction des clients. Grâce à l'étroite collaboration avec TecAlliance et à la formation de l'équipe de vente, nous avons pu augmenter continuellement la distribution de h-technik - de près de 40% au cours des deux dernières années.

Marcel Stocker - Responsable du secteur automobile hostettler autotechnik ag

Pourquoi avez-vous choisi TecRMI ?

Nous avons choisi TecRMI d'une part pour la bonne intégration dans le catalogue de pièces détachées et d'autre part pour la qualité des données en relation avec la disponibilité d'une hotline supplémentaire, qui nous soutient avec un service unique avec toutes les informations de réparation nécessaires.

Alexa, Siri ou Cortana - de nombreux foyers utilisent des assistants vocaux. Ils sont d'ailleurs d'une grande aide pour beaucoup. La commande vocale est-elle une fonction que vous pouvez imaginer pour h-technik ?

Je peux imaginer beaucoup de choses. Outre la reconnaissance vocale, je vois aussi du potentiel dans les chat bots, la reconnaissance d'images et les applications de réalité augmentée. Nous sommes très ouverts aux nouvelles solutions ici et nous poussons également certains développements nous-mêmes.

Quels sont les défis auxquels vous êtes confrontés sur le marché suisse en particulier ? Quelles sont les particularités de ce marché ? Quels sont les opportunités et les risques ?

Le marché suisse fonctionne avec un numéro de certificat de type spécifique pour identifier un véhicule. Ce numéro peut être comparé au numéro KBA allemand. Un lien 1 à 1 avec le maître véhicule TecAlliance n'est pas toujours possible, ce qui nous pose quelques défis. Cependant, comme nous avons bien résolu ce problème entre-temps, nous pouvons aussi le considérer comme l'un de nos avantages. TecAlliance sera la première à relier pour nous les numéros de certificat de type aux numéros de type TecDoc. Nous n'avons donc plus qu'à traiter et rechercher nous-mêmes les cas particuliers.

Comment se déroule un atelier en Suisse ?

Par rapport à d'autres pays européens, les ateliers en Suisse sont certainement plus petits. Les ateliers indépendants emploient en moyenne 2 à 3 personnes. En outre, nous avons toujours une très forte densité de représentants de marques.

Quels problèmes un atelier suisse rencontre-t-il dans son travail quotidien et comment hostettler l'aide-t-il à les résoudre ?

En Suisse, les garages indépendants sont confrontés à un parc de véhicules relativement récent et à une grande variété de marques et de modèles. Comme nous n'avons pas d'industrie automobile nationale en Suisse, nous avons des marques moins dominantes et traditionnellement une forte proportion de véhicules asiatiques et exotiques comme les US Cars. Nous soutenons les garages avec notre catalogue de pièces détachées, qui intègre de manière transparente les données techniques de TecRMI. Si le pire devait arriver, la hotline technique de TecRMI leur viendrait en aide. En outre, nous proposons également un large éventail de formations techniques et commerciales.

A quoi ressemblera l'IAM en Suisse à l'avenir ? Et où voyez-vous la position d'hostettler dans 5 ans ?

Marcel Stocker : Nous pensons qu'il sera encore plus important de fournir des informations techniques avec la pièce. Cela commence par le diagnostic, se poursuit par l'identification de la pièce et se poursuit par les instructions de travail. Nous voulons fournir ces informations et soutenir nos clients avec des concepts et des solutions. Comme TecAlliance regroupe les données de nos fournisseurs et traite les données techniques des véhicules, elle a une fonction d'interface importante.

Quelles sont les prochaines étapes ? À quoi ressemblera l'évolution future d'hostettler ?

Marcel Stocker : Pour faire face au concept "parts with knowledge", nous investissons fortement dans le domaine du diagnostic et du savoir-faire d'une part. Nous développons les services pour nos partenaires conceptuels et lançons également de nouveaux concepts d'atelier tels que "eGarage", le premier concept multimarque pour l'électromobilité. Comme pour nos concepts d'atelier "classiques" tels que Autofit, nous offrons à nos partenaires un soutien complet dans les domaines de la technologie et du savoir-faire, du marketing et de la communication ainsi que des questions commerciales. Vous trouverez de plus amples informations à l'adresse suivante : www.egarage.ch.