Il était à nouveau temps de découvrir les dernières idées des principaux fournisseurs de pièces automobiles et entreprises de technologie lors de l’AASA Technology Conference ! Trois jours de présentations passionnantes, de cas pratiques et de tables rondes de grande qualité. Plus de 200 participants de 110 entreprises ont assisté à la principale conférence sur les technologies et les tendances de l’automobile en Amérique du Nord, au Boca Raton Resort & Club à Boca Raton, en Floride, du 29 septembre au 1er octobre.

En tant que « Technology Conference Sponsor », nous avons joué un rôle important dans cet événement annuel de haut niveau. La conférence a présenté les dernières technologies de l’industrie automobile et leur impact sur le marché de la pièce de rechange. Tout tournait autour des processus commerciaux, des données de pièces, des données de véhicule et des technologies de pièces connectées et intelligentes. Les sujets clés pour 2019 incluaient des discussions sur la confidentialité des données, la technologie des véhicules utilitaires, les produits de rechange numériques, rapprochant les technologies OE et celles de la rechange, ainsi que des modèles innovants d’utilisation des données de véhicules.

« Les innovations technologiques en cours dans le secteur automobile créeront de nouvelles opportunités de croissance globale pour les entreprises du marché de la rechange. En étroite collaboration avec nos clients, nous développons des solutions industrielles pour le marché de la rechange automobile et les optimisons en permanence en fonction des besoins de nos clients. Nous sommes fiers de collaborer avec des équipes OptiCat et JNPSoft, ce qui nous apporte une grande expertise du marché de la rechange», a déclaré Jürgen Mehlis, EVP Data Management Product & Sales chez TecAlliance.

Qu’y avait-il d’autre à l’ordre du jour ? La conférence comprenait également un programme d’une demi-journée de trois sessions axées sur des domaines spécifiques de la technologie : le VU&PL, le marketing et les technologies de l’information. Les démonstrations de cette année comprenaient la robotique, l’impression 3D et le rétrofit ADAS.

L’AASA Technology Conference annuelle offre aux équipementiers et aux distributeurs du réseau de pièces de rechange une occasion de nouer de nouveaux contacts entre les fournisseurs et les clients grands-comptes. Son format leur permet de discuter de questions technologiques clés et des derniers développements dans un dialogue ouvert.

 À propos de notre hôte :

L’Automotive Aftermarket Suppliers Association (AASA) représente le secteur des équipementiers en Amérique du Nord et y emploie 871 000 personnes. L’association est reconnue comme l’une des organisations commerciales les plus importantes et les plus en vue du pays avec plus de 100 ans d’expérience – elle fait la promotion d’un environnement de travail collaboratif, en offrant un forum permettant d’aborder les problèmes et constituant une ressource précieuse pour ses membres. La mission de l’AASA est d’aider les équipementiers automobiles à être plus rentables, innovants et compétitifs à l’échelle mondiale.

Quelles sont les caractéristiques du marché de la rechange automobile en Amérique du Nord ?

L’Amérique du Nord et l’Europe constituent la plus grande partie du marché mondial de la rechange automobile. Les deux marchés sont des marchés matures ; la croissance n’a été que de 1 à 2 % au cours des deux dernières décennies. Selon une étude McKinsey, cette croissance modeste devrait se poursuivre, générant un chiffre d’affaires d’environ 340 milliards d’euros en Amérique du Nord et d’environ 300 milliards en Europe en 2030. Une autre tendance est l’accélération continue de la consolidation et de l’intégration du secteur. Plus le marché de la rechange automobile est développé, plus la consolidation des acteurs au niveau des rechanges est élevée. La plupart des marchés mondiaux de la rechange automobile suivront le même chemin de consolidation que les États-Unis et l’Europe. Les quatre plus gros distributeurs aux États-Unis en sont un exemple : ils détiennent environ 50 % du marché.