AAG s'appuie sur TecDoc pour accroître son succès dans le domaine du commerce électronique

Alliance Automotive Group (AAG) est l'un des principaux distributeurs de pièces détachées pour véhicules particuliers et commerciaux sur le marché européen indépendant de l'après-vente. Il opère au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Pologne et aux Pays-Bas, fournissant des pièces automobiles à plus de 30 000 réparateurs, centres auto, monteurs rapides, opérateurs de transport et carrossiers. AAG Allemagne dessert le marché de l'après-vente par le biais d'un réseau de distribution qui comprend trois grandes sociétés commerciales indépendantes - Coler, Bush et Hennig.

Nous nous entretenons avec Andreas Leusbrock, responsable du commerce électronique chez Alliance Automotive Group (Allemagne), pour savoir comment rester compétitif sur le marché des pièces de rechange et pourquoi TecDoc et son initiative de gestion de la qualité des données (DQM) sont si importants pour le marché indépendant des pièces de rechange. 

M. Leusbrock est responsable de la gestion des données du e-catalogue en Allemagne. Il travaille avec les données du catalogue TecDoc depuis plus de 20 ans, à la fois comme fournisseur de données et comme utilisateur de TecDoc. 

"La complexité des véhicules exige des données de haute qualité dans nos catalogues. Le progrès technique fait qu'il est de plus en plus difficile pour les fournisseurs de pièces de repérer les caractéristiques différenciatrices nécessaires aux clients des ateliers. Avec l'introduction de DQM, l'équipe TecDoc améliore la qualité des données du catalogue TecDoc. Et cette amélioration arrive au bon moment".

Andreas Leusbrock, responsable du commerce électronique chez Alliance Automotive Group Allemagne

Quelles sont les tendances que vous observez sur le marché ? Sur quoi vous concentrez-vous, et quels sont les défis à relever ?

Dans le secteur automobile, la numérisation et la pandémie de coronavirus ont déclenché une perturbation à long terme. À mesure que les consommateurs se tournent vers les plateformes numériques, le commerce électronique se développe sur le marché secondaire de l'automobile. Nous observons les changements - il y a un ensemble croissant de nouveaux acteurs tels que les concessionnaires en ligne, les plateformes en ligne, qui occupent le créneau entre les ateliers et les clients finaux. Ils redéfinissent l'expérience client et les canaux de distribution. 

AAG s'occupe de la vente en ligne de pièces de rechange, d'équipements d'atelier et de consommables. Nous opérons avec différents catalogues pour répondre aux besoins des clients dans le segment OE et le marché indépendant des pièces de rechange, avec un accent particulier sur le marché allemand. 

L'Allemagne est le plus grand marché automobile d'Europe, représentant plus de 20 % du total. Avec plus de 45 millions de véhicules en circulation et un âge moyen de 8,9 ans, il offre des opportunités considérables. Mais c'est aussi pour cela qu'il est très concurrentiel. L'augmentation des chiffres du marché est un défi, mais nous pouvons atteindre une plus grande efficacité dans notre activité si nous optimisons correctement nos processus. 

À votre avis, comment un trader peut-il réussir dans cet environnement concurrentiel ? 

En substance, il y a trois choses principales que nous devons faire en tant que négociants dans l'IAM pour réussir : 

  • Être fiable. 
  • Nos produits doivent être facilement accessibles - nous devons faire en sorte que les clients trouvent facilement nos produits lorsqu'ils effectuent des recherches.
  • Être en mesure d'offrir une large gamme de produits.

La fiabilité et une gamme de produits complète sont notre travail habituel. Pour une "recherche facile", nous faisons entièrement confiance à TecDoc. Les données du catalogue TecDoc sont intégrées dans nos propres plateformes. La qualité de nos catalogues AAG dépend de la qualité des données et des informations sous-jacentes. 

C'est pourquoi la qualité des données de TecDoc est un facteur de réussite essentiel. Elle facilite l'identification de la bonne pièce de la gamme, ce qui nous permet de vendre plus facilement des pièces en ligne, en réduisant les erreurs. Les clients ont une expérience positive lorsqu'ils peuvent identifier les pièces de manière fiable, correcte et rapide sur la base des données du catalogue TecDoc.

À quoi doit ressembler l'expérience client sur le marché de l'après-vente ?

Je pense que l'expérience client est la clé du succès d'une entreprise. Du point de vue du client, les grandes plateformes de commerce électronique offrent des solutions aux clients qui recherchent des pièces non critiques. Ils peuvent parcourir des produits similaires, consulter des avis, passer une commande et bénéficier d'une livraison rapide. La simplicité et la commodité des paiements, des informations sur les pièces en stock et des options de livraison sont parmi les principaux moteurs de la croissance de ces plateformes sur le marché des pièces de rechange. 

Cependant, les négociants spécialisés comme AAG fonctionnent différemment. Tout d'abord, nous répondons aux besoins des clients en proposant une gamme de produits plutôt qu'un seul produit. Les ateliers exigent un produit spécifique et un ensemble d'articles qui l'accompagnent. Mais ce n'est pas tout. 

Nous nous efforçons d'offrir une expérience client enrichie, basée sur une expertise approfondie des produits. Avec la complexité croissante des véhicules, il est nécessaire de disposer d'informations complémentaires telles que les temps de travail, les manuels et les outils spéciaux. Et nous les fournissons presque le jour même.

Vous travaillez quotidiennement avec des produits de catalogue. Où voyez-vous la valeur de l'initiative de gestion de la qualité des données (DQM) menée par l'équipe TecDoc ? 

La complexité des véhicules exige des données de haute qualité dans nos catalogues. Le progrès technique fait qu'il est de plus en plus difficile pour les fournisseurs de pièces d'identifier les éléments de différenciation nécessaires aux clients de l'atelier. Il n'est pas possible de distinguer les produits d'un même véhicule et d'assurer une affectation correcte produit/véhicule avec des informations incomplètes. 

Avec l'introduction de DQM, l'équipe TecDoc améliore la qualité des données du catalogue TecDoc. Et cette amélioration arrive au bon moment.

Quels sont les avantages de DQM pour vous ?

La gestion de la qualité des données (DQM) optimise nos processus quotidiens de gestion des données. Nous voulons devenir plus efficaces, et nous pouvons le faire grâce à la qualité des données que nous recevons de TecDoc. Je tiens à le mentionner : 

  • Le DQM optimise les comparaisons de produits, ce qui signifie qu'à l'avenir, il devrait être possible de distinguer plusieurs disques de frein sans avoir à chercher des informations différenciées. C'est une bonne chose !
  • DQM standardise les attributs d'article et de lien qui peuvent être utilisés par un fournisseur par produit, c'est pourquoi nous pourrons filtrer plus efficacement. 
  • La normalisation des attributs propres au constructeur du véhicule, tels que le numéro PR, garantit des données compatibles avec les équipements d'origine au point de service.
  • Évaluation des textes libres fournis par les fournisseurs : plus les textes libres peuvent être convertis en attributs concrets, meilleur est le filtrage dans les systèmes de catalogue IAM.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis de l'initiative DQM ?

 Pour nous, cela signifiera un pourcentage plus élevé de commandes en ligne, en particulier dans des groupes de produits particuliers où nous en avons moins. Nous mesurerons également les retours. 

J'espère que l'amélioration de la qualité des données du catalogue TecDoc aidera les clients à identifier avec précision les pièces de rechange grâce à de meilleures descriptions, réduisant ainsi la nécessité pour l'IAM d'utiliser les systèmes d'identification OE. Nous espérons voir les résultats à la fin du quatrième trimestre 2021.

En tant qu'utilisateur de TecDoc, quels changements constatez-vous à la suite des mesures DQM ?

La qualité des données commence par les fournisseurs de données. Nous savons qu'ils travaillent actuellement d'arrache-pied à la mise en œuvre des nouvelles règles DQM. 

  • Ils doivent remplir des critères obligatoires afin de rendre le produit accessible pour une conversion en ligne plus facile.
  • Ils doivent utiliser les mêmes attributs et valeurs de tables clés par produit pour décrire les mêmes propriétés de liens. Leurs données devront être complètes et précises.

Cette année, le travail a commencé, et je suis heureux de voir que le secteur est à bord, car tous ces changements conduiront à une plus grande standardisation des données, ce qui nous permettra de vendre davantage de produits dans l'IAM. Nous obtenons les données TecDoc par le biais de paquets de données mensuels. Et chaque mois, nous recevons de meilleures données. Bien que le DQM ait déclenché un travail de notre part, c'était la bonne chose à faire. 

DQM augmente la confiance des clients dans l'achat en ligne. Plus de commandes - moins de retours. Et c'est ce que nous souhaitons atteindre.